Un groupe d’experts français revoit à la baisse les recommandations de consommation d’alcool.
Ils recommandent aux consommateurs d’alcool de ne pas consommer plus de 10 verres standards par semaine et pas plus de 2 par jour pour les hommes et les femmes.

Cette recommandation fait suite à une initiative de la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives et de la Direction générale de la santé, qui ont mandaté en 2016 deux organismes (Santé publique France et l’Institut national du cancer) afin de faire des propositions pour le renouvellement du discours public sur l’alcool.
Un groupe d’experts multidisciplinaires a dès lors été constitué pour élaborer des recommandations. L’avis de ces experts a été publié le 4 mai 2017.

Ce travail de révision des repères de consommation d’alcool a été également réalisé au cours des dernières années dans d’autres pays comme l’Australie, le Canada, l’Italie et la Grande Bretagne. Comme dans ces autres pays, les experts préconisent des nouveaux repères à la baisse, en particulier en raison du risque de cancer qui avait été négligé dans les recommandations initiales.

Extrait des conclusions du rapport

Les risques liés à la consommation d’alcool pour la santé au cours de la vie augmentent avec la quantité consommée ;

  • à long terme, la consommation d’alcool est une cause de morbidité et de mortalité pour certaines maladies chroniques comme la cirrhose du foie, certains cancers comme ceux des voies aérodigestives, du foie et du sein et certaines maladies cardiovasculaires, comme l'hypertension artérielle (HTA) et l'accident vasculaire cérébral (AVC) ;
  • à court terme, la consommation d'alcool est responsable de traumatismes intentionnels et non intentionnels, notamment des accidents pouvant causer des blessures (et la mort dans certains cas), la mauvaise évaluation des situations à risque et la perte du contrôle de soi. C'est en particulier vrai en cas de consommation ponctuelle importante.

Si vous consommez de l’alcool, pour limiter les risques pour votre santé au cours de votre vie, il est recommandé de :

  • ne pas consommer plus de 10 verres standard par semaine et pas plus de 2 verres standard par jour ;
  • avoir des jours dans la semaine sans consommation.

Et pour chaque occasion de consommation, il est recommandé de :

  • réduire la quantité totale d’alcool que vous buvez à chaque occasion ;
  • boire lentement, en mangeant et en alternant avec de l’eau ;
  • éviter les lieux et les activités à risque ;
  • s'assurer que vous avez des personnes que vous connaissez près de vous et que vous pouvez rentrer chez vous en toute sécurité.

Pour les femmes qui envisagent une grossesse, qui sont enceintes ou qui allaitent : pour limiter les risques pour votre santé et celle de votre enfant, l’option la plus sûre est de ne pas consommer d’alcool.

Pour les jeunes et les adolescents : pour limiter les risques pour votre santé, l’option la plus sûre est de ne pas consommer d’alcool.

D'une façon générale, l'option la plus sûre est de ne pas consommer d'alcool en cas de :

  • conduite automobile ;
  •  manipulation d'outils ou de machines (bricolage, etc.) ;
  • pratique de sports à risque ;
  • consommation de certains médicaments ;
  • existence de certaines pathologies.


Dans leur rapport, les experts abordent aussi les politiques à revoir en matière de taxation, de publicité, d’étiquetage, de formation des professionnels et plaident pour plus d’investissement dans la recherche.

Le rapport « 10 recommandations sur les conseils à délivrer au grand public en termes de consommation d’alcool, sur les stratégies de prévention, sur le rôle et le discours des pouvoirs publics » est disponible sur le site de Santé publique France.

Photo © pressmaster - fotolia.com

Cherchez un soignant inscrit au réseau alcool mis en place par la SSMG