Je suis assez bien informé du « syndrome d’alcoolisation fœtale » (SAF) chez les bébés de maman ayant bu pendant la grossesse. Quel est le devenir de ces enfants ?

On distingue donc le SAF et les effets fœto-alcooliques (EFA). Le SAF est constitué d’une triade : malformations crânio-faciales, retard de croissance (poids, taille, périmètre crânien) et anomalies neurologiques, cognitives et du développement. Les « effets fœto-alcooliques » (EFA) prennent différentes formes : soit un SAF incomplet, soit des anomalies neurologiques, cognitives ou du développement du bébé d’une maman qui a bu pendant la grossesse.

Que deviennent ces bébés ? Enfants, puis adolescents, comment sont-ils ? Et adultes ?

Enfant et adolescent, on rencontre de sérieux problèmes.

Enfant ? Le QI de ces enfants est souvent de ± 70. Nombreux parmi ces enfants sont des cas de TDA/H (trouble de l’attention avec/sans hyperkinétisme). Il y a déficit des fonctions cognitives supérieures : capacités réduites d’abstraction, de raisonnement, d’organisation, des fonctions visuo-spatiales, dyscalculie. Retard de langage. Point de vue comportemental : immaturité, instabilité émotionnelle, impulsivité, traits « antisociaux ».

Concrètement, les parents observeront chez ces enfants et adolescents : disputes fréquentes, ils sont impatients et ne tiennent pas en place (TDA/H), tendance à des comportements « brutaux et méchants », désobéissance, pas de remords après les bêtises, trouble de l’attention et de la concentration, impulsivité, duperie, tromperie, vol à l’extérieur et à la maison. Ces parents constatent donc chez ces enfants perte des valeurs, diminution du seuil de la douleur, automutilation, cauchemars, problèmes de langage et d’apprentissage, fascination pour les armes, le feu.

Et adultes ? Devenus adultes, l’on fera le constat de personnes sans formation scolaire, ayant des difficultés à avoir un logement, ayant des difficultés à avoir une activité professionnelle, enclines à la délinquance, ayant des problèmes judiciaires. En résumé, un public très défavorisé au point de vue psycho-social et socio-professionnel.

Les séquelles sont donc très lourdes !

Les Pays-Bas ont une longueur d’avance sur notre pays au sujet de la détection et de la prise en charge de ces enfants et adolescents en grande difficulté : http://www.fasstichting.nl/
 

Cherchez un soignant inscrit au réseau alcool mis en place par la SSMG